Your cart is currently empty.

Confinement : comment faire ses achats de Noël ?

November 2020 | ait ali slimane

 

Alors que le pays est confiné au moins jusqu'au 1er décembre, les Français doivent se débrouiller entre les géants du e-commerce et le "click and collect" dans les petites enseignes de quartier.



Emmanuel Macron a annoncé un nouveau confinement du pays au minimum jusqu'au 1er décembre. Le président de la République espère des effets significatifs sur l'évolution de la pandémie de Covid-19 dans "l'espoir de célébrer en famille Noël et les fêtes de fin d'année".

Au-delà des traditionnelles fêtes de famille qui pourraient être menacées, notamment en raison des restrictions de déplacements, et des limites de rassemblements, ce sont les courses de Noël qui vont nécessiter un peu d'organisation cette année.

En effet, le confinement impose la fermeture de tous les magasins dits "non essentiels", avec quelques exceptions comme la Fnac ou Darty, qui ont obtenu une dérogation à la différence des librairies. Les hypermarchés vont aussi rester ouverts. Les parents pourront donc compter sur les rayons "jouets" des grandes surfaces.

Si il est désormais impossible de rentrer dans un petit commerce, certains d'entre-deux pratiquent le "click and collect". Plusieurs librairies ou restaurants ont indiqué utiliser ce système pour éviter une fermeture totale de leur point de vente. Une bonne solution pour soutenir les petites enseignes de quartier.

 

Le "click and collect" pour sauver les commerces de proximité ?



Au milieu de toutes ces annonces anxiogènes sur le reconfinement, le gouvernement a détaillé jeudi 29 octobre les aides de l’État dont pourront bénéficier les entreprises en difficulté. Le développement du "click and collect" reste un espoir pour les commerces fermés.

Le "click" représente le bruit de votre souris d’ordinateur, quand vous cliquez sur le produit que vous réservez. Et le "collect", c’est quand vous allez chercher votre produit, tout emballé. Avec l'attestation désormais, il vous suffit de cocher la case numéro 2 : les déplacements pour des achats de première nécessité.

Cette démarche fonctionne pour acheter un livre chez votre libraire, pour un bouquet de fleur, pour des produits de beauté, un parfum, et même pour ceux qui veulent acheter une voiture. Les véhicules des concessions automobiles pourront aussi être réservés en click and collect. Les représentants du secteur se sont battus pour cela parce que continuer à vendre des voitures, c’est aussi continuer à en produire. C’est toute la chaine de production qui va continuer de tourner, même au ralenti.



Plusieurs dizaines de milliers de commerces concernés



Potentiellement, ce sont plusieurs dizaines de milliers de commerces qui pourraient limiter la casse du confinement, en permettant d’acheter sur internet, voire par téléphone, ou en organisant des livraisons, comme les repas livrés des cafés – restaurants.

La tendance avait déjà émergé au printemps, au moment du premier confinement. D’après Bercy, ce dispositif a permis de limiter la casse : 25% de perte de chiffre d’affaires en moins pour ceux qui se sont lancés. Il existe désormais, la plateforme "angershopping", qui regroupe les commerçants d’Angers, il y a "parislibrairies.fr", partout en France, des fleuristes s’y sont mis, il y a même des bouchers qui proposent du click and collect sur Facebook.

 

Please note, comments must be approved before they are published

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

translation missing: en.general.search.loading