Tout ce qu’il faut savoir sur la Playstation 5

Aug 26 , 2020

Tout ce qu’il faut savoir sur la Playstation 5

 

La fin de l’année 2020 sera le théâtre d’une nouvelle génération de consoles de jeux-vidéo. Face à la Xbox (Series X) déjà dévoilée par Microsoft, la future PlayStation 5 de Sony reste un secret bien gardé. Mais depuis plusieurs mois, des fuites permettent d’en avoir une idée plus précise.

 

Tout ce qu’il faut savoir sur la Playstation 5

En octobre 2019, Sony annonçait officiellement la venue prochaine de sa console cinquième du nom, la PlayStation 5. Sujet de nombreuses rumeurs avant même cette officialisation, elle fait depuis l’objet d’innombrables fuites. Schémas de brevet, photos, mails, nombreuses sont les informations non-certifiées glanées çà et là depuis des mois.

L’année 2020 ayant désormais débuté, nous en profitons pour récapituler un maximum des informations officielles mais aussi des rumeurs à prendre avec des pincettes concernant la PS5. A noter que ce dossier est sujet à des modifications au fil des nouveaux développements qui suivront sa publication.

 

Quand sort la Playstation 5 et à quel prix ?

Pour la PS5, la seule date de sortie officielle donnée jusque là par Sony, correspond aux fêtes de fin d’année 2020. Le 20 novembre 2020 revient néanmoins plusieurs fois dans certaines fuites. Selon plusieurs fuites, le prix de la PS5 s’élèverait à 499 dollars (donc, probablement 449 euros). Selon le « leaker » @IronManPS5 (sur Twitter), la date est la bonne. Il précise néanmoins qu’elle sortirait au Japon, avant le reste du monde, le 14 novembre. Il affirme que, d’après ses sources, le prix de la console s’élèverait à 499 euros dans sa version standard et 399 pour la « Digital Edition » (soit au même pris que la PS4 en 2013), sans lecteur. Les dernières rumeurs, en provenance de chez… Carrefour, semblent malheureusement indiquer que le prix sera le même en euros. Il ajoute même connaître le prix des accessoires : une DualSense séparée coûterait 60 euros, ou 30 euros de plus avec une station de recharge. La webcam et le casque-micro officiels seraient, eux, vendus respectivement à 60 et 179 euros.

Selon Bloomberg, Sony essayerait de la vendre moins chère, aux alentours de 399 dollars. Néanmoins, actuellement, le coût élevé des composants électroniques pousserait le prix de fabrication à dépasser celui de vente. Cet écart obligerait la firme japonaise à revoir le prix de sa console à la hausse pour garantir sa rentabilité. D’après de nouvelles informations, le prix serait encore débattu chez Sony. La firme aurait prévu de ne fabriquer qu’un nombre limité de consoles dans un premier temps pour jouer avec la demande et ainsi tenter de justifier un prix plus élevé. Celui-ci serait actuellement estimé entre 499 et 549 dollars l’unité, dû au coût de son “hardware”.

Dans une récente interview pour BBC, Jim Ryan, le PDG de Sony Interactive Entertainment (SIE), la branche vidéoludique de la firme, ne donne pas encore de réponse concrète à cette question mais offre quelques pistes. Au sujet de l’état actuel de l’économie mondiale, particulièrement impactée par la pandémie de COVID-19 et ses conséquences, Jim Ryan a répondu que « l’industrie vidéoludique était l’un des secteurs qui restaient généralement à l’épreuve des récessions économiques. » Cela étant dit, il semble souligner le fait que Sony ne compte pas nécessairement en profiter en attachant à la PS5 un prix exorbitant. « Cette situation nous encourage à faire en sorte de trouver le meilleur rapport/qualité prix possible, déclare Jim Ryan. J’insisterais sur la valeur du produit plutôt que son prix. Nous devons être encore plus attentifs qu’à l’accoutumée pour garantir que la valeur globale de notre proposition, en termes de console et de jeux – leur quantité, leur qualité et leur diversité – attire le plus possible notre communauté. »

 

 

Quels sont les premiers jeux annoncés ?

Lors de la grande conférence en ligne « Le futur du jeu-vidéo sur PS5 », Sony a présenté une longue liste des premiers jeux qui sortiront sur PlayStation 5, lors de sa commercialisation à la fin de l’année. Une bonne partie d’entre eux sont évidemment estampillés « PlayStation Studios », le nouveau label des exclusivités de la marque (cf. plus bas). Tous les jeux prévus sur PS5, dès sa sortie à la fin de l’année, sont référencés ci-dessous. En outre, Sony et RockStar Games ont confirmé que GTA Online, le monde ouvert de GTA V en version multijoueur en ligne, sera disponible gratuitement sur PS5 en 2021.

La liste des premiers jeux confirmés sur PS5 :

  • Godfall
  • Outriders
  • Scarlet Nexus
  • Assassin’s Creed : Valhalla
  • Marvel’s Spider-Man : Miles Morales
  • Gran Turismo 7
  • Stray
  • Returnal
  • Destruction All Stars
  • Kena : Bridge of Spirits
  • Ghost Wire : Tokyo
  • Demon’s Souls
  • Pragmata
  • Goodbye Volcano High
  • Jett : The Far Shore
  • Deathloop
  • Solar Ash
  • Little Devil Inside
  • Astro’s Playroom
  • Bugsnax
  • Project Anthia
  • Ratchet & Clank : Rift Apart
  • NBA 2K21
  • Hitman III : Death Awaits
  • Village : Resident Evil (8)
  • Sackboy : A Big Adventure
  • Horizon 2 – Forbidden West

 

Contrairement à la future Xbox (Series X), la PlayStation 5 ne compte pour l’instant que très peu de jeux vidéo prêts à accompagner sa sortie. L’un des seuls connus à ce jour s’appelle Godfall, prévu officiellement sur PS5 mais aussi sur PC. Présenté pour la première fois lors de la cérémonie des Game Awards 2019, ce dernier est un slasher à la troisième personne se déroulant dans un univers de fantasy inédit. Un autre titre, dévoilé en février, est un shooter-RPG en coopération futuriste conçu par Square Enix du nom d’Outriders. Tout comme la PS5, sa sortie est programmée pour les fêtes de fin d’année 2020. D’autres titres encore sans date de sortie comme Watch Dogs : Legion ou encore Gods and Monsters devraient très probablement sortir aussi sur PS5. Assassin’s Creed : Valhalla, un autre titre d’Ubisoft, a confirmé sa sortie sur PS5 en décembre prochain.

Sony Interactive Entertainment a annoncé que tous les titres édités exclusivement pour sa nouvelle console le seront sous l’égide des nouveaux PlayStation Studios. La firme en a profité pour présenter la nouvelle animation de son logo (ci-dessous), citant des jeux comme The Last of Us, God of War ou Horizon Zero Dawn qui avaient été initialement des exclusivités de la PS4. « Si nos studios gèrent la production d’un jeu et travaille conjointement avec une développeur extérieur, il sortira estampillé PlayStation Studios, explique Eric Lampel, directeur marketing chez Sony à Games Industry. Cela ne signifie pas nécessairement que nous possédons le studio de développement mais que nous éditons le jeu directement pour notre console. »

 

Quelles seront les caractéristiques de la PS5 ?

En mai, lors d’une présentation des performances de prototypes de la PS5, Sony avait déjà démontré la rapidité des chargements de sa future console. Suite à une allocution officielle du directeur de projet, côté « hardware », de Sony, Mark Cerny, la PS5 devrait bénéficier de 10,3 téraflops de puissance (en comparaison des 12 téraflops de la prochaine Xbox). Par ailleurs, la firme japonaise a confirmé qu’elle avait doté sa future console d’un GPU conçu spécialement par AMD, sur la base d’une architecture RDNA 2, et d’un lecteur Blu-Ray 4K capable de lire des disques optiques de 100 Go. Le SSD serait capable de charger 2 Gb de data en seulement 0,27 secondes – contre 1 Gb en 20 secondes pour la PS4 Pro. A propos du GPU, Mark Cerny, l’un des concepteurs de la PS4 et de la PS5, a confirmé à Wired qu’il sera doté de la technologie de « ray tracing », améliorant considérablement le rendu des images de synthèse. Côté stockage, la PS5 s’armerait d’un disque SSD, de 825 Gb (assisté de 16 Gb de mémoire vive) « incroyablement rapide » profitant à une interface utilisateur complètement repensée. Celle-ci donnera la possibilité aux joueurs de rejoindre n’importe quelle partie multi-joueur en ligne en cours ou de continuer telle ou telle mission d’un de ses jeux solos en une seule action. Enfin, Mark Cerny annonce que la PS5 lancera un nouveau « mètre étalon » en matière de qualité audio, dans le milieu des consoles, notamment grâce au nouveau système Tempest 3D AudioTech.

Par ailleurs, un brevet déposé par Sony pourrait remettre les cartouches de mémoire sur le devant de la scène avec la PS5. Celles-ci, interprétées à l’origine pour des cartouches de jeux, seraient en fait pensées pour stocker des « images, des personnages, des sons ou un programme entier ». Elles fonctionneraient comme des disques SSD externes de plusieurs térabits de mémoire. Évidemment, comme les autres dépôts de brevet découverts çà et là, il se pourrait que ce nouveau concept de cartouches de jeux ne voit en réalité jamais le jour.

 

 

De quoi aura l’air la nouvelle génération de manettes DualSense ?

Le 3 août, la firme japonaise a confirmé dans un communiqué officiel sur le PlayStation Blog que seules les manettes DualSenses seront compatibles avec les jeux PS5. Une DualShock 4 (ou une manette tierce sous licence officielle) pourra néanmoins être utilisée, de manière facultative, pour jouer à des titres PS4. Du reste, la grande majorité des anciens accessoires PlayStation 4 (périphériques spéciaux, casques audio-micro, PS Move, etc) continueront d’être utilisables sur la nouvelle console. Seul hic : concernant la PlayStation Camera, Sony prévient qu’il faudra s’équiper d’un adaptateur gratuit. La firme japonaise n’a pas encore précisé comment il sera possible de s’en fournir un, pour les intéressés.

Le 7 avril, Sony a dévoilé sur l’un des comptes Twitter PlayStation officiels la nouvelle manette qui accompagnera la PS5 : la première DualSense (ci-dessus). En plus des fonctionnalités traditionnelles, la DualSense arbore un pad tactile dont la configuration s’annonce assez riche ainsi qu’un bouton « Menu » et « Create » (au lieu de « Share ») de part et d’autre. Sony a aussi rassuré les fans sur le fait que la DualSense comporterait encore une prise Jack pour y brancher un casque.

 

 

Lors de l’annonce officielle de l’existence d’une PlayStation de cinquième génération en octobre 2019, son constructeur, Sony, promettait de mettre l’accent sur une diversification des contrôles donnés par les manettes DualShocks. D’après de récentes images issues de dépôts de brevets, la nouvelle génération de manettes (appelée DualShock 5) devrait être plus effilée pour accueillir des gâchettes plus grosses. De plus, elle serait dépourvue de Light Bar et d’une prise micro-USB mais comporterait une grille-micro pour inclure une fonction haut-parleur et un port Jack 3.5. Surtout, les manettes de la PS5 s’armeraient d’un écran tactile configurable. De plus, le PDG de Sony Interactive Entertainment, Jim Ryan, a expliqué dans une interview à Wired que les sensations seraient différentes avec les DualShocks 5 : la vibration simple laissera désormais place à un retour haptique plus poussé. A ce sujet, un nouveau brevet, récupéré par SegmentNext, indiquerait que les vibrations des futures manettes de la PS5 seraient configurables, pour ajuster le niveau d’intensité seulement certaines situations ou actions en jeu. Ces personnalisations seraient même sauvegardées par la console, pour chaque jeu.

Du point de vue des fonctionnalités, elles seraient capables de paramétrer un multi-joueur d’un nouveau genre : le deux-contre-deux à six joueurs. Autrement dit, par exemple dans un jeu de combat, trois joueurs avec trois manettes chacun pourraient contrôler simultanément un personnage tandis que trois autres joueurs contrôleraient pareillement les commandes de son adversaire. Enfin, du côté de la PlayStation VR, les futurs DualShocks 5 pourront peut-être ouvrir la voie vers un nouveau type de jeu en réalité virtuelle à distance. La PS5 pourrait-elle donner naissance à un PS VR 2 ?

 

Vers le lancement d’un « PS VR 2 » ?

Depuis son lancement en 2016, trois ans après celui de la PS4, le dispositif PlayStation VR aurait été vendu à plus de cinq millions de personnes à travers le monde, contre plus de 100 millions de PS4 vendues. A tel point que Sony reste finalement l’un des seuls constructeurs à proposer de la réalité virtuelle sur console. Pourtant, très peu d’informations (hormis celle ci-dessus) semblent transparaître quant à son avenir sur la prochaine génération de consoles de Sony. Le site spécialisé VRPlayer a contacté plusieurs studios de développement consacrés spécifiquement à l »édition de jeux-vidéo en réalité virtuelle et a constaté leur stagnation. Depuis plusieurs mois, chacun semble attendre d »en savoir plus sur la PS5 et ses possibilités avant de se lancer dans le développement de jeux VR adaptés. De plus, ces développeurs jugent l’édition de jeux VR sur PC (par exemple, pour Oculus Quest ou HTC Vive Pro) plus aisée que sur console. Pourtant, selon un récent article Bloomberg, Sony serait prêt à sortir un nouveau casque de réalité virtuelle, conjointement à la sortie de la PS5.

Sans pour autant affirmer qu’il s’agit bien d’un aperçu du futur PlayStation VR dédié à la PS5, deux employés de chez Sony ont récemment fait la démonstration d’une nouvelle technologie, à mi-chemin entre la VR, et le tout premier PS Move lancé, à l’époque, sur la PS3. Ce dispositif semble offrir une réponse très précise et rapide du mouvement des doigts du joueur, de manière assez proche de ce que peut proposer le Valve Index en matière de détection des doigts.

 

La PS5 sera t-elle rétrocompatible ? Quelles autres spécificités ?

Un porte-parole de Sony Asia a affirmé que la PlayStation 5 rendra possible le portage gratuit de certains jeux depuis la PS4 seulement selon les désirs de leurs développeurs. Plusieurs studios vidéoludiques ont confirmé un tel portage de leurs futurs jeux.

En octobre dernier, Sony avait aussi affirmé rendre sa nouvelle console rétrocompatible avec au moins tous les jeux-vidéo sortis sur PS4. Selon certaines rumeurs, la PS5 serait capable d’accueillir bien plus de jeux rétros dans son lecteur. A l’instar de la rétrocompatibilité totale qu’a garanti Microsoft pour la Xbox (Series X), la PS5 devrait pouvoir lancer n’importe quel jeu-vidéo provenant de la PS1 à la PS4, grâce à un mystérieux « processus de remasterisation » interne. Il faudra attendre de plus amples informations officielles pour s’en assurer. En mars 2020, Sony s’est néanmoins contenté de confirmer une rétrocompatibilité pour « une grande majorité des plus de 4 000 titres sortis sur PS4. »

Par ailleurs, là aussi en parallèle du Game Pass et de Xbox Play Anywhere de Microsoft, le PlayStation Now devrait subir quelques modifications avec l’arrivée de la PS5. D’après un récent leak, le service en ligne devrait passer en abonnement mensuel. Sony aurait prévu d’offrir trois mois de PS Now gratuit à chaque achat d’une PS5. De plus, cette dernière devrait inclure le Remote Play, permettant de jouer aussi bien sur smartphone ou tablette que sur ordinateur.

 

 

Quelles différences avec la nouvelle Xbox Series X (ou Scarlett) ? Quelle est la meilleure console de jeu ?

Sans doute plus encore qu’avec la génération précédente, les deux grandes distinctions qui existeront entre les prochaines consoles respectives de Sony et Microsoft concerneront la puissance et le prix. La future PS5 devrait être inférieure à sa concurrente, la Xbox (Series X), sur ces deux points. Si Microsoft a promis que cette dernière sera vendue à un « prix raisonnable », elle risque de coûter un peu plus que la PS5, actuellement estimée à environ 500 dollars. Cette différence se reflèterait surtout sous le capot. La PS5 devrait profiter d’un CPU Ryzen 8-core d’AMD tandis que la nouvelle Xbox s’armerait d’un processeur AMD conçu spécialement pour elle, suivant la nouvelle architecture Zen 2. Idem du côté du GPU : la PS5 s’équiperait d’un Radeon Navi tandis que la Series X bénéficierait d’une carte graphique spéciale, la dotant de 12 téraflops de puissance.

 

Tout ce qu’il faut savoir sur la Playstation 5