Rentrée scolaire : les nouvelles règles sanitaires

Aug 26 , 2020

Rentrée scolaire : les nouvelles règles sanitaires

 

La région Île-de-France affirme son intention de ne pas seulement inscrire cette rentrée 2020 sous le signe de la pandémie de COVID-19. Les lycéens franciliens vont avoir droit à une année technologique, scientifique, écologique et axée vers le progrès.

 

Rentrée scolaire : les nouvelles règles sanitaires

 

Dans quelques années, la rentrée scolaire de septembre 2020 aura certainement laissé un goût amer dans la bouche des enseignants et des élèves. Pour rappel, tandis qu’une seconde vague de contaminations au COVID-19 trouble la France, des millions d’élèves retrouveront les bancs de l’école, du collège et du lycée ce 1er septembre.

Pour les enfants de 11 ans et plus, ainsi que pour les enseignants bien sûr, cette rentrée s’accompagnera du port du masque obligatoire toute la journée pour éviter de faire flamber les chiffres pandémiques. D’autres règles sanitaires seront, en plus, à respecter en dehors de la classe mais, fort heureusement, cette année scolaire ne s’inscrira pas uniquement sous le signe de la crise sanitaire.

La région Île-de-France (IDF), par exemple, a l’intention d’en profiter pour mettre plusieurs projets sur le devant de la scène du côté des lycées. Dans un communiqué officiel, la président de la région, Valérie Pécresse, a annoncé focaliser cette rentrée autour de sept axes.

 

Un ordinateur ou une tablette par élève de seconde

En premier lieu, elle promet d’équiper chaque élève de seconde d’un ordinateur ou d’une tablette, en partenariat avec la start-up française UNOWHY. Par ailleurs, elle promet de doter l’ensemble des lycées du THD (très haut débit) et du Wifi d’ici au début de l’année 2021. L’idée est très certainement de garantir que chaque lycéen aura le support nécessaire pour continuer d’étudier si un second confinement général du pays est enclenché à l’avenir. A ce propos, « la crise sanitaire (a) aggravé le nombre de décrocheurs » affirme les responsables de la région IDF. Pour y remédier, cette dernière a lancé des campagnes d’appel pour accentuer le soutien scolaire à distance. En décembre 2020, l’ensemble des lycéens franciliens devrait recevoir l’un de ses appels individuels pour statuer ou non le besoin d’une aide scolaire. En parallèle, la région va initier ses lycéens à plus de science avec le programme « Paroles de Chercheurs ». Il s’agira de « conférences originales destinées à faire découvrir aux élèves la diversité des métiers de la recherche et des carrières scientifiques, qu’elles soient universitaires ou en entreprise. »

 

 

Une emphase sur l’écologie

Les lycées d’Île-de-France auront donc droit à plus de science mais aussi plus d’écologie. La région promet que « d’ici 2024, 100% des lycées franciliens seront approvisionnés avec des produits locaux, dont 50% de produits bio. » De plus, toujours d’ici quatre ans, elle envisage d’installer 100 panneaux photovoltaïques sur le toit des lycées franciliens pour participer à produire de l’énergie « propre et gratuite ». Le soucis écologique ne s’arrête pas là puisqu’un concours sera même organisé cette année autour de ce thème. Le Hackathon Vert propose à tous les lycéens d’Île-de-France d’imaginer des solutions pour rendre le lycée du futur le plus écologique possible. 72 000 euros seront débloqués pour réaliser le projet des gagnants de ce concours, à l’avenir. En outre, les lycéens de 15 ans et plus pourront même voter dans le cadre du premier budget participatif cet automne, qui décidera des projets écologiques à financer dans les cinq prochaines années. Pour terminer, la région IDF promet, pour la première fois, d’installer des distributeurs de serviettes et de tampons hygiéniques gratuits dans chaque lycée à compter de l’automne. « La précarité menstruelle est une réalité quotidienne pour de nombreuses jeunes filles en Île-de-France », admet la présidence de la région.

 

Rentrée scolaire : les nouvelles règles sanitaires